47—49
CP
1002
rue de Bourg
5927
Lausanne
t
f
+41 21 317 50 70
+41 21 317 50 79
e
w
info
collectifave.ch
Me Rachid Hussein
  avocat
e r.hussein
Me Sophie Leuenberger
avocate
e s.leuenberger
Me Joëlle Druey
  avocate
e j.druey
Me Irène Schmidlin
  avocate
e i.schmidlin
Me Laurent Della Chiesa
avocat-stagiaire
e l.dellachiesa
Me Christophe Tafelmacher
  avocat
e ch.tafelmacher
Me Jean-Michel Dolivo
avocat-conseil
e jm.dolivo
Me Elisabeth Chappuis
  avocate
e e.chappuis

Présentation

Perte d’emploi, hausse de loyer, accident, refus d’autorisation, séparation, agression… La vie n’a rien d’un long fleuve tranquille. A l’écoute de vos difficultés, les avocates et avocats du Collectif vous renseigneront sur vos droits, et vous aideront à les faire valoir devant toute autorité judiciaire ou administrative au niveau cantonal, national, voire international.

Le Collectif d’avocat·e·s a été créé en 2004 par Me Jean-Michel Dolivo et Me Christophe Tafelmacher. Dès l’origine, les fondateurs ont souhaité que la structure s’agrandisse et réunisse des avocates et avocats autour de valeurs communes. Les avocates et avocats du Collectif se signalent par leur engagement auprès des personnes ou groupes sociaux représentant la partie la plus faible à un rapport juridique ou social déterminé: salarié·e dans un conflit du travail, locataire dans un conflit de bail à loyer, assuré·e dans un litige de droit des assurances, etc.

Les avocates et avocats du Collectif collaborent activement avec les mouvements sociaux, associations et organisations qui œuvrent à un changement vers une société démocratique, juste et égalitaire.

Domaines d’activité

Horaires

Rémunération

La rémunération de l’avocat·e est basée sur le travail effectué et non pas en fonction du résultat obtenu. La première consultation, d’une durée d’une heure, est facturée 300 francs, à payer sur place lors du rendez-vous. En cas de mandat et conformément à l’usage dans la profession, des provisions seront régulièrement demandées afin de couvrir les activités en cours. Au plus tard à la fin du mandat, une facture sera établie. Selon la situation financière du·de la mandant·e, l’assistance judiciaire en matière civile, administrative ou pénale (défense d’office) peut être demandée. Son octroi dépend des conditions fixées par la loi.

Des informations circonstanciées peuvent être trouvées sur le site de l’Etat de Vaud  (Formulaire à télécharger)

Les avocat·e·s du Collectif collaborent également régulièrement avec les protections juridiques de leur clientèle.

Publications choisies